Psy & Cie...
Comment s'y retrouver dans le labyrinthe ?

La psychologie comporte de nombreuses sous-disciplines. Les orientations théoriques et cliniques sont parfois très différentes. Il est important de pouvoir s’y retrouver afin de pouvoir choisir à qui s’adresser. Les explications et définitions que nous proposons  ne prétendent pas à l’exhaustivité, mais elles devraient vous permettre de comprendre où se situe votre psychologue ainsi que son cadre de référence théorique et pratique.



C'est quoi un " psychologue " ?
Un psychologue est un professionnel du soin psychique qui a été reconnu comme tel par l’université, mais aussi par le Ministère de la santé
et qui est par conséquent autorisé à exercer.


Le titre et la profession de « psychologue » sont protégés par la loi du 25 juillet 1985 qui précise notamment :
« L’usage professionnel du titre de psychologue accompagné ou non d’un qualificatif est réservé aux titulaires d’un diplôme, certificat ou titre, sanctionnant une formation universitaire fondamentale et appliquée de haut niveau en psychologie préparant
à la vie professionnelle et figurant sur une liste fixée par décret en Conseil d’Etat, ou aux titulaires d’un diplôme étranger reconnu équivalent aux diplômes nationaux exigés ».

Les approches théoriques peuvent être très différentes voire diamétralement opposées.
Elles peuvent aussi être complémentaires. Pour aller d’un extrême à l’autre, certains psychologues réfutent l’existence de l’inconscient, tandis que d’autres approches s’appuient exclusivement sur la méthode créée par Freud et par conséquent sur le postulat
de l’existence de l’inconscient.

 

                   _______________________

 

C’est quoi la différence
entre un psychologue clinicien,
un psychothérapeute et un psychologue « tout court ».

Le psychologue clinicien s’occupe spécifiquement
du soin psychique du sujet dans son environnement. Il aborde son patient de façon « holistique », c’est-à-dire globale.


En plus du titre de « clinicien », le psychologue peut avoir également le titre de « psychothérapeute ».


Le titre de « psychothérapeute » est subordonné à une formation théorique et pratique vérifiée par l’Agence Régionale de Santé.


Tout psychothérapeute doit être obligatoirement inscrit sur le registre national des psychothérapeutes de l’ARS (Agence Régionale de Santé). Cette liste est consultable et vérifiable auprès de l'ARS.


Donc en résumé, tous les psychologues ne sont pas cliniciens et tous les psychologues cliniciens ne sont pas psychothérapeutes.

 

                    _______________________

 

C’est quoi un psychologue comportementaliste ?
On les appelle aussi « behavioristes » de « behaviour » qui signifie « comportement » en anglais. Pour les comportementalistes, la psychologie ne doit s'intéresser qu’au comportement directement observable et quantifiable. L’introspection est rejetée, l’inconscient a fortiori.

 

                    _______________________

 

C’est quoi un psychologue cognitiviste, les thérapies cognitives ?
Le terme « cognitif » désigne tout ce qui est relatif à la connaissance (la cognition), au langage, à la mémoire, au raisonnement, à la planification, aux capacités de jugement, etc.


Pour les cognitivistes le cerveau est envisagé comme un système de traitement de l’information. Le sujet traite les informations reçues de son environnement « input » et en produit une interprétation « output ».


Cette interprétation, ce traitement de l’information peut être erroné et source de souffrance, d’anxiété.

 

L’ensemble des croyances d’un individu - ses schémas cognitifs - qui s’imposent à lui en raison de son éducation et des croyances qu’il a sur le monde, peuvent être une source de souffrance.

 

De façon très schématique, le psychologue cognitiviste s’emploie alors avec son patient à déprogrammer puis reprogrammer les schémas cognitifs (les ensembles de croyances qui s’imposent au sujet). C’est notamment l’objet des TCC : thérapies comportementales et cognitives.


                    _______________________

 

C’est quoi un thérapeute ?
C’est quelqu’un qui soigne à l’aide d’une thérapie.
C’est un mot valise et ce n’est pas un titre ni une qualification protégée.
   
 

 
                    _______________________

 

C’est quoi un test psychologique ?
Le psychologue peut travailler avec des outils spécifiques. Ces outils sont par exemple des tests.
Il en existe des dizaines, voire des centaines. Certains se contentent de mesurer, évaluer, comparer les individus entre eux en utilisant pour cela un certain nombre de notions statistiques.

Les résultats du patient sont comparés aux valeurs mesurées auprès de populations test. D’autres sont interprétés dans une optique psychanalytique.
Il existe des tests d’intelligence et d’aptitude qui permettent d’évaluer le fonctionnement cognitif et intellectuel d’une personne. Un des plus connus est le QI qui sert à mesurer le quotient intellectuel. 

Les tests projectifs comme le Rorschach et TAT peuvent être - ou pas selon les psychologues qui les utilisent - interprétés dans une approche psychanalytique.
Le maniement de ces tests nécessite une grande expérience. Ce sont des outils très puissants pour investiguer le fonctionnement mental. En revanche il n’y a absolument aucun sens à les utiliser dans le cadre de tests de recrutement. C’est à proscrire et refuser vigoureusement.

 

                   _______________________

 


 

C'est quoi un psychologue clinicien ?
 La psychologie clinique est une des nombreuses disciplines de la psychologie.
« Clinos » en grec signifie
« se pencher au chevet de ».

 

Le psychologue clinicien se penche au chevet de son patient. Il appréhende le sujet dans sa totalité, en relation et interaction avec son environnement.

 

La psychologie clinique s’appuie donc sur une méthode qui vise à prendre en compte la totalité des situations, la singularité des individus et l’implication de l’observateur.
En psychologie clinique, le psychologue fonde sa démarche sur le contact individuel avec son patient, l’entretien et l'examen approfondi de l’ensemble de sa situation.

Le psychologue clinicien s’intéresse à la personne en souffrance, en conflit avec elle-même et son environnement (mauvaises relations dans le couple, au travail, avec soi-même…).


Un psychologue clinicien est aussi un professionnel du soin psychique dont la formation pratique comporte obligatoirement des stages cliniques d’une durée totale minimum de 500 heures. Cette formation pratique en psychopathologie et psychologie clinique s’effectue obligatoirement dans le champ de la santé mentale, dans le champ médical ou médico-social.

 

                     _______________________

 

C’est quoi un psychologue
« complémentariste » ?

La psychologie est un espace traversé par des courants très divers qui peuvent être parfois en opposition très violente.


Certains psychologues, dont je fais partie, pensent qu’il est indispensable pour le soin du patient de ne pas fonctionner de façon cloisonnée mais au contraire d’essayer de concilier, d’articuler, différentes approches théoriques et cliniques.


Certains psychologues par exemple opposent approche
« psychanalytique » et approche neuroscientifique.
Dit autrement, certains professionnels opposent radicalement « appareil psychique », inconscient d’une part et « cerveau », neurobiologie du cerveau d’autre part. 
Pour certains l’inconscient n’existe pas, pour d’autre
« le cerveau n’est qu’un mot… »

 

Pour ma part, je me situe dans une démarche résolument « complémentariste ».  Il me semble nécessaire et indispensable de tenir compte à la fois du biologique et du psychique.


Un homme et une femme sans inconscient cela n’existe pas. Pas plus que n’existe un sujet qui ne serait influencé dans son comportement et ses émotions par la neurochimie du cerveau.

 

                  _______________________

 

C’est quoi un neuropsychologue ?
La neuropsychologie est l'étude des perturbations cognitives et émotionnelles ainsi que des désordres de la personnalité dus à des lésions du cerveau.

 

                   _______________________

 

C’est quoi une psychanalyse et
c’est quoi un psychanalyste ?
On parle de psychanalyste ou encore d’analyste.
En France cette profession n’est pas encore réglementée.


La psychanalyse est une méthode d’investigation de l’inconscient inventée par Freud. L’approche de Freud repose entre autre sur la méthode de
« l’association libre ».


Il existe un très grand nombre d’écoles, de courants psychanalytiques. Admettre l’existence de l’inconscient revient à admettre que le sujet « n’est pas maître en sa maison » mais est agi par des pulsions et des mouvements qui le dépassent et dont il n’a pas conscience. C’est aussi par conséquent admettre que l’humain n’est pas rationnel mais au contraire parfaitement irrationnel ce qui évidemment ne peut pas plaire à tout le monde. 

 

                   _______________________

 

C’est quoi un psychiatre ?
C’est un médecin spécialisé dans le champ de la maladie mentale. Il est le seul avec le médecin généraliste à être habilité à prescrire des médicaments. Un psychiatre peut être psychothérapeute ou pas, selon la formation qu’il a reçue. S’il est autorisé à porter le titre de psycho-thérapeute, il est alors  inscrit sur le registre national
des psychothérapeutes. 

 

                   _______________________

 

C’est quoi un « coach » ? 
Un psychologue n’est pas un coach, il ne donne pas de directives. A l’inverse les coachs ne sont pas des psychologues (sauf à en avoir le diplôme et le titre).
Les coachs s’appuient sur des méthodes qui, pour certaines, font appel à la psychologie. En effet seul le titre de « psychologue « est protégé, mais pas l’usage des techniques.

 

                    _______________________

 

C’est quoi ADELI ?
Un psychologue et un psychothérapeute ont  l’obligation
de faire enregistrer leur diplôme auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé) dans le répertoire des professionnels « ADELI » (acronyme de « Automatisation DEs LIstes »).

 

A l’issue de cette inscription, qui signifie aussi la vérification de leur qualification de psychologue et de psycho-thérapeute par le Ministère de la Santé, un numéro ADELI leur est attribué et leur nom figure sur la liste départementale.

 


EN RÉSUMÉ
La psychologie comme le rappelle le code de déontologie n’est pas un savoir neutre.
Il est important de savoir à qui vous vous adressez, de savoir comment le psychologue que vous consultez a été formé, et de connaître ses orientations théoriques. N’hésitez pas à lui poser toutes les questions qui vous semblent utiles. Soyez attentif et prudent : certaines approches sectaires de développement personnel et autres pratiques de « gourou » peuvent mettre en œuvre des techniques psychologiques puissantes et dangereuses. La psychologie n’est pas un savoir neutre. Il convient d’être vigilant sur les qualifications et modes de contrôle de qui la met en œuvre, ainsi que sur les objectifs visés.